La commune de Vic-sur-Seille a confié la maîtrise d’ouvrage des travaux de désamiantage et de déconstruction de l’usine de fabrication de sièges Efka à l’Etablissement Public Foncier de Lorraine (EPFL). Le démarrage de ce chantier est propice à un éclairage particulier sur cette intervention mais aussi sur les objectifs de l’EPFL en tant qu’opérateur de l’Etat.
A l’invitation de Jérôme End, Maire de Vic-sur-Seille, le Président du conseil d’administration de l’EPFL et conseiller départemental de la Moselle, Julien Freyburger, la conseillère départementale et administratrice de l’EPFL, Jeanine Berviller et le Directeur Général de l’EPFL, Alain Toubol, se sont rendus sur le chantier de désamiantage et de déconstruction de l’usine Efka le mercredi 4 novembre 2015.
Jérôme End a rappelé que le partenariat avec l’EPFL a démarré en 2009 ; l’établissement accompagne la commune à la fois pour la remise en état du site Efka et dans sa réflexion sur les aménagements ultérieurs du site.
Julien Freyburger, récemment élu à la présidence du conseil d’administration de l’EPFL, a rappelé  l’intérêt d’un tel établissement, partenaire privilégié des collectivités lorraines, pour les accompagner dans leurs projets fonciers et de reconversion. Il a également tracé les perspectives de l’établissement dans le cadre de la nouvelle Grande Région.
Alain Toubol a quant à lui rappelé que l’EPFL souhaite intensifier la reconversion des espaces déjà urbanisés mais privés d’affectation (les friches industrielles, urbaines et militaires) tels que la friche Efka à Vic-sur-Seille. Il a ainsi souligné l’attachement de l’établissement à une utilisation la plus économe possible des espaces, privilégiant le renouvellement urbain et la densification plutôt que l’extension des zones urbanisées. Pour atteindre ces objectifs, l’EPFL propose aux collectivités différents dispositifs d’intervention : un portage foncier, des études techniques et de vocation et des travaux de pré-aménagement.
L’exemple de l’usine Efka
En 1986, 1 800 ha de friches sidérurgiques étaient recensés en Lorraine. En 2015, depuis lors, l’EPFL a étudié ou traité plus de 12 000 ha de friches industrielles, urbaines et militaires. Parmi elles, l’usine Efka de fabrication de sièges de Vic-sur-Seille. Après 12 ans sans affectation, 16 bâtiments sur la vingtaine que compte le site sont en cours de désamiantage et de déconstruction. L’EPFL a été chargé par la commune de piloter ces travaux jusqu’à la purge des fondations et la remise en état environnemental des lieux. Le bouleversement qu’engendre la démolition de l’usine Efka sera profond pour la commune : quelque 12 000 m2 de surface de plancher vont bientôt disparaître du paysage.
Parallèlement à l’élaboration d’un projet global de recomposition urbaine par la commune, qui n’aboutira qu’à l’issue des travaux menés par l’EPFL, un travail de mémoire autour de l’usine a été engagé. Une exposition s’appuyant sur divers objets et témoignages sera présentée en fin d’année.