Bâtiment conservé

Cliquez sur la photo

Démolition des bâtiments non conservés

Cliquez sur la photo

Pompiers – Plan rouge (exercice)

Cliquez sur la photo © F.Lecocq – Républicain Lorrain
Depuis 2014, l’EPFL accompagne la commune du Val de Briey dans la reconversion du pôle Stern composé d’une ancienne clinique des mines et d’une maison de retraite. Tournés vers l’insertion et le partenariat, les travaux de requalification conduits par l’établissement ont déjà bien changé la physionomie du site.
D’importants travaux de désamiantage, de déconstruction et de mesures conservatoires ont commencé à être mis en œuvre sur le pôle Stern début 2018. Dans ce cadre, l’EPFL a encouragé l’insertion par l’activité économique. L’AMIE 55, association meusienne d’information et d’entraide, a ainsi effectué les travaux de curage final des bâtiments. Son objectif était de permettre l’accès ou le retour à l’emploi de personnes rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles particulières. Le curage des bâtiments ainsi que le désamiantage ont été finalisés en juin 2018. Une coordination étroite avec le chantier de construction de l’AEIM et les flux logistiques de l’EHPAD a dû être mise en place.
La phase 2 des travaux de désamiantage complémentaire, de déconstruction et de mesures conservatoires a démarré en septembre 2018, simultanément à la fin des travaux de dévoiement des réseaux électriques. À la mi-novembre 2018, alors que le désamiantage s’achève, la superstructure de l’ancienne maison de retraite Stern, typique des années 1970, a été démolie. La déconstruction de l’une des ailes de l’ancienne clinique est en cours. Son bâtiment central étant conservé conformément aux préconisations de l’ABF, l’EPFL effectuera des mesures conservatoires d’ici au premier trimestre 2019.
En attendant la concrétisation du projet de construction de logements, l’EPFL s’est attaché à rendre une utilité immédiate au site. L’établissement et l’entreprise Hollinger ont noué un partenariat avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours de Meurthe-et-Moselle pour des manœuvres d’entrainement de grande ampleur. L’exercice s’est déroulé dans la nuit du 22 au 23 novembre 2018. Il consistait en la simulation d’un effondrement de locaux et d’un début d’incendie occasionnant une vingtaine de victimes. Une centaine de sapeurs-pompiers du Pays-Haut et de Nancy, la police, une équipe du SMUR et de nombreux engins de secours devaient intervenir pour simuler la prise en charge des blessés et sécuriser les lieux.