CLIQUEZ POUR OUVRIR LA GALERIE
AVANT
APRES
Courant mai 2017, l’EPFL a édifié un échafaudage de 43 mètres autour de la cheminée de l’ancien site textile des Fils de Victor-Perrin (FVP) à Uxegney. L’établissement accompagne la commune dans un projet de cicatrisation et d’embellissement de cette cheminée et des deux bâtiments situés à ses pieds. Tout en préservant des éléments du patrimoine industriel, il s’agit de créer un nouveau quartier tourné vers le développement durable.
Situé à quelques kilomètres à l’ouest d’Epinal, l’usine de filature et de tissage FVP occupait une place prépondérante au cœur même du tissu urbain d’Uxegney depuis sa construction en 1902. A sa fermeture en 2005, les bâtiments en shed, pour la plupart, couvraient 35 000 m2 sur un site de 5,6 hectares. En janvier 2009, l’EPFL en a fait l’acquisition pour la commune qui avait pour projet d’y implanter des activités.
Parallèlement à l’engagement des procédures d’acquisition, des études techniques sont lancées par l’EPFL. Elles viennent enrichir une étude d’usage visant à renforcer et à affiner le projet communal. L’Etat, la Région, le Département des Vosges, la commune d’Uxegney et l’EPFL en sont les financeurs. Le scénario adopté par la commune en janvier 2011 consiste en la création d’un quartier associant habitat, activités, espaces verts et liaisons douces. La commune a engagé une démarche visant un label « éco-quartier ».
Pour ce faire, les travaux de désamiantage conduits par l’EPFL ont démarré en 2013. Ils ont été suivis par des travaux de déconstruction de grande ampleur, un exemple en termes de valorisation des déchets. Seuls la cheminée et les bâtiments situés à proximité ont été préservés. Début mai 2017, l’EPFL a fait installer un échafaudage composé de 21 niveaux sur toute la hauteur de la cheminée. Sa réhabilitation et celle des clos et couvert des deux bâtiments devraient être terminées à la fin de l’été 2017. La commune prévoit d’y organiser diverses manifestations.
Les emprises destinées à implanter des logements sont aujourd’hui disponibles. Leur rétrocession est en cours de discussion. L’EPFL achèvera ses interventions par des investigations en matière de pollution sur la dalle béton du bâtiment qui abritait les transformateurs puis par des travaux de pré-verdissement. L’intégralité du financement de ces travaux sera prise en charge par l’établissement. Des activités, notamment commerciales, pourraient, à terme, revenir occuper cette partie du site.
CLIQUEZ POUR OUVRIR LA GALERIE