Plus qu’un recensement des friches industrielles, militaires, ferroviaires, administratives et commerciales, l’outil qui a été présenté par l’EPFL au conseil départemental des Vosges le vendredi 16 septembre 2016 se veut une aide à la décision. L’observatoire des friches sur les Vosges et sur l’ensemble de la Lorraine identifie des sites à l’abandon manifeste pour mieux en évaluer le potentiel et aider les collectivités à bâtir des projets.
L’idée d’un observatoire régional des friches est née dans les Vosges centrales en 2011-2012. Elle a ensuite été confortée par un partenariat qui a été mis en place sur le département de la Moselle en 2013-2014. L’étude réalisée sous maîtrise d’ouvrage de l’EPFL a permis d’identifier 119 friches mosellanes pour 3 279 hectares et de constituer un guide permettant aux décideurs de pré-évaluer les potentiels liés aux sites.
Dans son Programme Pluriannuel d’Intervention 2015-2019, l’EPFL s’est donné pour objectif de créer un observatoire des friches à l’échelle de toute la Lorraine. Il répond au fil conducteur de ce programme reposant sur la volonté d’une utilisation plus économe des espaces en privilégiant les interventions sur des espaces anciennement urbanisés.
Les friches dans les Vosges
Ainsi, en partenariat avec le conseil départemental des Vosges et le conseil régional, l’EPFL a conduit une démarche de recensement des friches vosgiennes dans un cadre d’échanges étroits avec les intercommunalités. Cet outil a eu pour ambition de réunir les acteurs de l’aménagement des territoires (services de l’Etat et élus) autour de trois missions : Recenser – Animer – Capitaliser.
Ce recensement a débuté en septembre 2015 et a permis d’identifier, un an après, 140 friches industrielles, militaires, ferroviaires, administratives et commerciales couvrant 343 hectares. La base de données a été fiabilisée par les intercommunalités et les acteurs locaux qui ont ajusté, réfuté ou complété l’information. L’identification des friches s’est accompagnée d’une première caractérisation des sites en fonction de leur accessibilité, de l’attractivité communale et de leur situation foncière. Cette démarche s’est conclue les 15 et 16 septembre 2016 par une série d’ateliers sur différents sites préalablement recensés (brasserie à Fontenoy-le-Château, corderie BIHR à Uriménil…) et par une présentation devant le conseil départemental des Vosges.
Lors de cette présentation, M. Alain Toubol, Directeur Général de l’EPFL, a rappelé la nécessité d’appréhender le traitement des friches sur un temps adapté et en lien avec la notion de projet.